11/05/2007

Suite...

Extrait : "Pour la première fois, il me regarda et me vit. Je savais que mes yeux étaient du même gris argent que l'eau gelée, que j'avais un teint de sable au soleil. Il s'immobilisa comme à Ostende, comme il ne le faisait qu'à l'extrême de l'émotion. Je fis mon entrée en lui par effraction, je fus, au-dehors, dans ce que son regard captait, la réplique exacte d'une image qu'il portait en lui sans l'avoir j'amais vue. C'est ainsi que depuis 4 ans , je m'étais construite, telle que lorsqu'il me verrait, je serais devenue la représentation même de sa rêverie la plus secrète, celle dont il ne savait rien et dont il aurait la révélation en posant le regard sur moi."
spilliaert-04

08:42 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : spilliaert, harpman, ostende |  Facebook |

09/05/2007

Gris...

Extrait : "Il avait laissé une toile en remerciement : je l'ai toujours détestée. Je ne crois pas qu'elle soit moins bonne que les autres, mais Léopold dans ma maison et moi loin de lui! On a souvent voulu l'acheter, je ne peux pas m'en défaire, à cause du gris du lac, qui est pour moi la couleur même de ma vie, ce gris absolument pur, sans nuance, cette glace terrible qui s'est emparée de moi dès le premier instant où j'ai vu léopold, qui a fermé ma vie sur lui et n'a laissé en moi que le désir et la volonté. J'appartiens à ce tableau. Où que j'habite, il est accroché dans la maison en un endroit choisi pour que je lui tourne le dos.

Il est mon ombre et mon assujettissement."

 

spilliaert

 

                                                              

08:11 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : harpman, spilliaert, ostende |  Facebook |

17/04/2007

Le temps

Faire voler la poussière.

          Ouvrir les fenêtres.

                      Laisser entrer la lumière...

spilliaert

Spilliaert

14:04 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : spilliaert |  Facebook |