11/05/2007

Suite...

Extrait : "Pour la première fois, il me regarda et me vit. Je savais que mes yeux étaient du même gris argent que l'eau gelée, que j'avais un teint de sable au soleil. Il s'immobilisa comme à Ostende, comme il ne le faisait qu'à l'extrême de l'émotion. Je fis mon entrée en lui par effraction, je fus, au-dehors, dans ce que son regard captait, la réplique exacte d'une image qu'il portait en lui sans l'avoir j'amais vue. C'est ainsi que depuis 4 ans , je m'étais construite, telle que lorsqu'il me verrait, je serais devenue la représentation même de sa rêverie la plus secrète, celle dont il ne savait rien et dont il aurait la révélation en posant le regard sur moi."
spilliaert-04

08:42 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : spilliaert, harpman, ostende |  Facebook |

09/05/2007

Gris...

Extrait : "Il avait laissé une toile en remerciement : je l'ai toujours détestée. Je ne crois pas qu'elle soit moins bonne que les autres, mais Léopold dans ma maison et moi loin de lui! On a souvent voulu l'acheter, je ne peux pas m'en défaire, à cause du gris du lac, qui est pour moi la couleur même de ma vie, ce gris absolument pur, sans nuance, cette glace terrible qui s'est emparée de moi dès le premier instant où j'ai vu léopold, qui a fermé ma vie sur lui et n'a laissé en moi que le désir et la volonté. J'appartiens à ce tableau. Où que j'habite, il est accroché dans la maison en un endroit choisi pour que je lui tourne le dos.

Il est mon ombre et mon assujettissement."

 

spilliaert

 

                                                              

08:11 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : harpman, spilliaert, ostende |  Facebook |

06/05/2007

Pierre Molinier 1900-1976

t-molinier_visage

Surréaliste déjanté, Pierre Molinier est un précurseur de l'art corporel et un pionnier de la photographie érotique. Admiré d'Andre Breton, ce photographe, peintre et sculpteur de formation, travaille sur l'analyse de soi, sur ses fantasmes sexuels. Il n'a cessé de mettre en scène le travestissement et les jambes gainées de noir.

08:47 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

04/05/2007

J'ai terminé : Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

41YYE36NFYL__SS500_

Ce roman, magnifique sent bon le sud de l'Italie, la chaleur et la poussière des Pouilles. La terre y est sèche et n'a rien à offrir. L'huile d'olive est le sang de cette terre.

C'est l'histoire d'une famille : les Scorta.

Histoire de passion, de vengeance, de fierté et de misère.

Les Scorta sont des " culs terreux au sang pur ". Leurs yeux brillent de l'éclat des pauvres bougres, leur face est ravinée par le soleil et leurs mains sont calleuses, mais leur regard est droit. Il y a chez eux la rudesse de la terre du Sud et le regard noir des hommes sans peur. Le silence est leur force et il nourrit de sentiments très forts. On les appelle "les taciturnes".

Une tradition, que les Scorta ont instaurée et qu'ils perpétuent de génération en génération, veut cependant que le silence soit rompu une fois dans leur vie. " Que les choses soient dites ". Pour transmettre un souvenir, un savoir, un secret.

15:21 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : scorta, roman |  Facebook |

03/05/2007

Erotika à Beyrouth : l'Art dans l'air du temps

erotica

Fétichisme, homosexualité, onanisme... Nayla Karam et Maria Sarkis, deux artistes avant-gardistes exposent dans la banlieue chrétienne de Beyrouth des toiles ou art et sexualité s'entremêlent sous le titre explicite " Erotika".

"Au 19eme siècle, Gustave Courbet avait été refusé à l'exposition universelle de 1855 pour "l'origine du monde". Aujourd'hui, il est considéré comme un maître de l'école réaliste. nos oeuvres ne sont pas pornographiques, c'est de l'art dans l'air du temps. La sexualité et les fantasmes sont une réalité quotidienne. Pourquoi les occulter?"

12:27 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/05/2007

Henri et ses croquis lumineux!

peintures0048
 
Henri de Toulouse- Lautrec 1864-1906.
"Les crayons c'est pas du bois et de la mine, c'est de la pensée par les phalanges "
Henri de Toulouse-Lautrec est issu d'une famille aristocratique du sud-ouest. Deux fractures successives à la jambe le rendent infirme et stoppent sa croissance. C'est l'explication probable de son travail acharné du dessin et de son goût pour la compagnie de classes marginales. Fréquentant avec assiduité les cabarets et les maisons closes de Montmartre, il devient célèbre pour ses nombreux portraits de prostituées et de danseuses.
 
 

16:11 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/04/2007

Egon Schiele 1890 1918

Schiele32

Oscar Kokoschka jugea "pornographique" la première grande exposition des oeuvres de Shiele , à Londres en 1964. Dans l'oeuvre d'Egon Schiele le nu occupe une place très importante. Il est  fasciné par le corps humain, par sa précarité et par les pulsions dont il est l'objet. Le corps de le femme l'inspire et il peint au cours des années des toiles dont les modèles prennent des positions de plus en plus provoquantes.

08:49 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : schiele |  Facebook |