17/04/2008

Et puis nous nous emmêlons...

25784

Extrait : " De l'arrière d'une maison jaune,deux filles émergent, jouant les geishas. Nous avons relevé nos cheveux et fiché dedans des baguettes... L'eau est d'un turquoise vif et bouillonnant. Les peignoirs de soie tombent à terre. deux flamants gloussant, l'un à la peau claire, l'autre olive pâle, tâtent l'eau d'un orteil. "Elle est rop chaude; - C'est comme ça qu'elle doit être. - Toi d'abord. - Non, toi. - Okay" Et nous y voila toutes les deux. L'odeur de séquoia et d'eucalyptus. L'odeur de savon au santal. Les cheveux de Clémentine collés à son crâne. Je suis en train d'examiner ma voûte plantaire, essayant de comprendre ce que signifie qu'elle s'est "affaissée", quand je vois Clémentine qui arrive vers moi. Son visage émerge de la vapeur, Je pense que nous allons nous embrasser de nouveau mais elle noue les jambes autour de ma taille. Elle rit comme une folle, une main sur la bouche. Ses yeux s'agrandissent et elle me souffle à l'oreille : " Détends-toi" Elle hulule comme un singe et m'attire à elle. Je tombe entre ses jambes, je tombe sur elle, nous coulons.. et puis nous nous emmêlons, tournoyons dans l'eau, moi sur elle, puis elle, puis moi,  et, gloussant et poussant des cris d'oiseau. La vapeur nous enveloppe, nous cache; la lumière scintille sur l'eau agitée; et nous continuons à touner de sorte qu'il arrive un moment où je ne sais plus quelles mains sont les miennes, quelles jambes."

 

Extrait : "Middlesex" de Jeffrey Eugénide

Photo : Je ne sais pas.. qui sait m'aider? :o)

16:43 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Chaud, les marrons.... ... tu aurais du mettre tout le roman :-)

Bon WE Annick, à bientôt..

Écrit par : syrius | 19/04/2008

houlà.. je sens que je vais le chercher ce bouquin...et j'espère que cet extrait en est représentatif. Bon w-e à toi, Annick. je t'embrasse.

Écrit par : Edouard | 19/04/2008

Bonjour Annick Je sais plus,je sais pas,pensées amicales à toi.
Duke

Écrit par : DUKE | 24/04/2008

Les commentaires sont fermés.