09/01/2008

Une fois, une seule

nicolas de stael paris la nuit

Extrait :"Une fois, une seule, aimable et douce femme,
A mon bras votre bras poli
S'appuya (sur le fond ténébreux de mon âme
Ce souvenir n'est point pâli) ;

Il était tard ; ainsi qu'une médaille neuve
La pleine lune s'étalait,
Et la solennité de la nuit, comme un fleuve,
Sur Paris dormant ruisselait".

 

Tableau : Nicolas de Staele : Paris la nuit

Extrait : Confession, Charles Baudelaire

17:10 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Un rayon de soleil extérieur incite à la promenade, mais comme j'aime pas me promener seul, je reste devant mon ordi et cela me permet de souhaiter un bon dimanche à mes ami(e)s... Bizz

Écrit par : Jicé | 13/01/2008

Bonjour Annick Je viens prendre de tes nouvelles et t'adresser un gros bisou.
Duke

Écrit par : DUKE | 14/01/2008

Bonjour ...Annick ! Mon cœur est tout plein de tendresse aujourd'hui et je venais ici pour t'en envoyer quelques rayons….
Que ta journée soit douce.
Gros bisous

Écrit par : Chadou | 22/01/2008

Bonsoir Chère Annick, Petit plongeon dans le bleu rafraichissant de ton blog, et bisous du soir d'Eric-le-peintre

Écrit par : Eric-le-peintre | 24/01/2008

Les commentaires sont fermés.