22/06/2007

C'était plein d'amour

400px-Gustav_Klimt_024

Extrait : "La musique qui s'échappait de l'électrophone était lente et pesante, et nous continuions à boire. Au début j'ai dansé avec Pere, puis avec Gregori, et je en sais pas ce qui s'est passé mais nous avons fini par nous retrouver au milieu de la salle à manger en trains de danser ensemble, tous les trois enlacés.

J'ai été sur le point de dire " je vous aime" comme cela au pluriel, parce que je ne me sentais plus orpheline et que je n'avais plus aucune envie de faire attention à rien. Je me sentais formidablement bien avec ces garçons tout près de moi, à les toucher, à les prendre dans mes bras. Et eux me touchaient partout à la fois et me serraient contre eux, et nous transpirions à grosses gouttes parce que le poêle continueait à marcher à pleine puissance et que la salle à manger était très petite. C'était une chaleur d'hiver, de lieu clos, et pas une chaleur estivale, une chalaur de joues rouges, d'air chaud dans la pièce et d'air glacé sur le balcon. J'avais les yeux fermés et je ne savais pas  qui léchait ma sueur. C'était plein d'amour..."

 

Extrait : Lluis Anton Baulenas : Le fil d'argent

Tableau : Klimt

12:24 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : klimt, baulenas |  Facebook |

Commentaires

C'est torride cette histoire ! reste calme patrick ! ;-)
A++

Écrit par : Patrick | 22/06/2007

Bonjour Annick Je te souhaite un we torride.
Bisou.
Duke

Écrit par : DUKE | 22/06/2007

Brkkk lécher la sueur lolll. je préférerais lècher une bonne boule de glace lol. Je viens te souhaiter un bon week end en espérant qu'il ne nous mettra pas trop en sueur. Bizzz

Écrit par : jicé | 22/06/2007

Très beau le texte Il est "palpable"on vit le moment en le lisant....quant à la peinture de Klimt elle illustre a la perfection cette folie d'amour!

Écrit par : Elisabeth | 22/06/2007

Bonjour Annick Tu as heureusement réuni, Klimt et Lluis Anton Baulenas, dans un érotisme délicat.

Passe un bon week en et à bientôt,

Daniel

Écrit par : Daniel | 23/06/2007

Les commentaires sont fermés.