27/05/2007

Les nuits du monde

ernst
Tes Yeux dans lesquels nous dormons
Tous les deux
Ont fait place à mes lumlières d'hommes
Un sort meilleur qu'aux nuits du monde.
 
Peinture : Max Ernst
Extrait : Paul Eluard, Les yeux fertiles 1936

21:32 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.