09/05/2007

Gris...

Extrait : "Il avait laissé une toile en remerciement : je l'ai toujours détestée. Je ne crois pas qu'elle soit moins bonne que les autres, mais Léopold dans ma maison et moi loin de lui! On a souvent voulu l'acheter, je ne peux pas m'en défaire, à cause du gris du lac, qui est pour moi la couleur même de ma vie, ce gris absolument pur, sans nuance, cette glace terrible qui s'est emparée de moi dès le premier instant où j'ai vu léopold, qui a fermé ma vie sur lui et n'a laissé en moi que le désir et la volonté. J'appartiens à ce tableau. Où que j'habite, il est accroché dans la maison en un endroit choisi pour que je lui tourne le dos.

Il est mon ombre et mon assujettissement."

 

spilliaert

 

                                                              

08:11 Écrit par Annick dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : harpman, spilliaert, ostende |  Facebook |

Commentaires

« C’est un lourd fardeau d’être raisonnable et j’aurais volontiers secoué les épaules pour m’en débarrasser. » [J.H. of course]

Écrit par : Charles-Henry | 09/05/2007

C'est très chouette de nous faire partager (et découvrir en ce qui me concerne) tout cela.
A bientôt, bisous.

Écrit par : Kathelyne | 09/05/2007

waw ! Bon sang : ce tableau est vraiment très bon. C'est sûr, je ne connaissais pas bien Spilliaert !

A bientôt.
Egh

Écrit par : Egh | 09/05/2007

Les commentaires sont fermés.