19/12/2005

...

Les saisons passent, je t’aime.

Le ciel opalescent succède aux douces couleurs de l’automne, je t’aime.

Les pages du livre jaunissent, les mots disparaissent, je t’aime.

La poussière se pose lentement, recouvre tout, uniformise tout, je t’aime.

Le bois craque, les murs raisonnent, un écho se meurt, je t’aime.

Ma peau n’est plus habillée de tes mains, je t’aime.

Mes yeux ne se perdent plus dans les tiens, je t’aime.

Plus de traces de toi sur mon corps, que des empreintes invisibles, je t’aime.

Les rubans décolorés, le papier froissé, je t’aime.

Les lampes s’éteignent, les verres s’entassent, la musique se tait, je t’aime.

Le silence envahit tout, les chimères s’envolent, je t’aime.

Le vin réchauffe mon corps, la cannelle, les marrons chauds, je t’aime.

La forme de ton corps n’épouse plus mon lit, je t’aime.

Ta respiration n’habite plus mes nuits, je t’aime.

La neige tombe, elle recouvre tout, je t’aime.

Passent les saison, passe le temps, les colères, les larmes, le manque..je t’aime.

 


11:41 Écrit par Annick | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

Beau , touchant et.... tellement vrai , le tps n'éfface pas tjs tout

grossss bisoussssss

Écrit par : baby | 19/12/2005

... Triste déclaration ...

Bonne après midi, bisous

Écrit par : Fred | 19/12/2005

... Diiiiiiiiis, plus de prises de têtes... tu l'avais promis...
Et c'est moi qui dit ça!
Pfffffffffft, que je suis nul!
Mais je suis là pour toi, tu le sais, hein?

Écrit par : Oli | 19/12/2005

Amare. Chère Annick,
Trop de suite dans ses idées, c'est de l'entêtement.
En religion, ça a même un vilain nom: endoctrinement...
En latin, on me faisait ânoner les conjugaisons du verbe "amare". J'ai complètement oublié et le dis maintenant en Flamand (ma femme est Flamande).
Je te propose un bel italien... Pour faire bref, Ubu ne te plaît pas? Il est grand et fort... Il te protègera du froid!
Amitiés.
P.S. Cette crise de chagrin d'amour est-elle remplacée par ton plus beau sourire?

Écrit par : Armand | 19/12/2005

Bonjour Annick Toi tu as le blues.
Gros bisous doux sincères et amicaux

Écrit par : Duke | 19/12/2005

Merci à toi pour tes coms chez moi. On a besoin d'aimer...et tu l'exprimes bien. Bisous

Écrit par : jicé | 19/12/2005

? C'est ça, une crise de "fléattite aiguë" ? (lu chez Armand)...
Courage, Annick...
Je t'embrasse fort... et je te souhaite malgré tout une très bonne soirée...

Écrit par : Béa | 19/12/2005

Annick Je prends vraiment un certain plaisir de te lire, comme un rendez vous, chaque soir dans un lieu different! C'est vraiment bien.
Oui je vais mieux!!!
Je te laisse ce soir mon adresse msn, car je souhaite à présent, un dialogue, un échange different dans ce monde si tranquille !!....
Grosses bises.

Écrit par : thacker | 19/12/2005

pardon! Voici donc mon adresse msn: benigno@hotmail.fr
Grosses bises

Écrit par : thacker | 19/12/2005

Très beau texte ... J'aime beaucoup. Et puis, quoi de plus important que l'amour ...

Écrit par : Kathelyne | 19/12/2005

si c'était vrai.... j'ai lu ce livre cet été, j'ai aimé. En revanche quand j'ai vu la bande annonce j'ai refusé de voir lefilm. Ce soir j'ai vu le film de Xavier Bauvois avec Nathalie Baye, le petit lieutenant. J'aime Nathalie Baye même dans un film noir elle est superbe. Encore Bises !!!

Écrit par : thacker | 19/12/2005

tendresse... je viens de lire ton texte du 11 décembre sur ton petit trésor Arold, je suis tout perdu tout chamboulé, tu n'es que douceur, j'ai lu le reste aussi, que te dire à part bravo et bravo. Tes enfants ont de la chance tu sais cela?!! Je t'embrasse heu, fort !
Thacker

Écrit par : oh lala | 19/12/2005

de beaux mots ma chérie... mais quelle tristesse.... mais j'espère que tu passeras des bonnes Fêtes.. gros bisous....

Écrit par : cocoli | 20/12/2005

je t'aime Salut Annick, ton poeme est peut-etre certes triste, mais ca fait tjs du bien de s'exprimer; et puis tu en tires qqchose de finalement positif (la beauté de ce poeme). Et puis ca va aller mieux, peut-etre un marché de Noel avec tes amis ?

Bien à toi, bise.

Écrit par : Eric (De Liege ;-) | 20/12/2005

Les commentaires sont fermés.