04/08/2005

Nuit d'hiver..

Ombre parmi les ombres je me laissais absorber par la noirceur de cette nuit enveloppante, pénétrante ...ou les vestiges du jour s'abandonnent à la nuit victorieuse.

 

Mains dans les poches, tête dans les étoiles, le froid glacé essayait de me figer tel ces arbustes pétrifiés par le givre...pauvres pantins dépouillés par l'hiver.

 

Le silence oppressant, troublé par le crissement de mes pas dans l'herbe cassante, achevait de compléter ce tableau surréaliste..

 

Mon esprit planait, il se liquéfiait dans la brume comme la lumière de la lune tamisée par l'air du temps.....

 

Comme un moment au milieu de nulle part je m'arrêtai dans ce lieu hors du temps pour goûter à cet instant précieux de toute beauté.

Heureuse, malheureuse, tout était suspendu, mes états d'âme flottaient au dessus de moi..

Une seconde, une minute, une éternité, le temps était suspendu..

 

 




10:58 Écrit par Annick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.